Mon compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Panier

Aucun produit

Expédition 0.00 $
Total 0.00 $

Les prix sont avant taxes

Commander

Nous trouver en magasin

LE MUSICIEN - Savon cèdre, orange et magnolia

En collaboration avec Orford Musique, découvrez la légende de l'homme qui retrouva sa musique!

En achetant ce savon qui, à l'image de la musique, éveille les sens et réconforte, vous contribuez à inspirer une nouvelle génération de musiciens! 

Plus de détails


 S047


6.49 $

Fait main dans les Cantons-de-l'Est, ce savon doux à l'huile d'olive est naturellement parfumé aux huiles essentielles de cèdre, d'orange et de magnolia. Tout comme la musique, il éveille les sens, invite à la méditation, et procure une sensation de bien-être et de réconfort immédiats.

Truc du savonnier : Les huiles de magnolia et d’orange douce apaisent et incitent au sommeil. Combinez ce savon à une douce berceuse et sombrez dans les bras de Morphée…

Ingrédients : Huiles (olive, noix de coco biologique), cire d’abeille, eau, hydroxyde de sodium, huiles essentielles d’orange, de magnolia et de cèdre.

En collaboration avec Orford Musique, découvrez la légendu du Musicien :

''Le jeune homme qui trouva sa musique
''

Il était une fois un jeune homme qui était rempli de musique. De l'aube jusqu'au crépuscule, dans ses oreilles et sa bouche, dans son esprit et son cœur, il était rempli de musique.

Mais chaque fois que le jeune homme, débordant de musique, ouvrait la bouche pour chanter, rien ne sortait. Les gens autour de lui le regardaient, perplexes. La musique? Quelle musique? disaient-ils. Nous n'entendons aucune musique. Elle doit se trouver dans votre tête.

La musique embrouilla le jeune homme jusqu'à ce qu'il ne puisse penser à rien d'autre, il décida alors d’aller se promener dans les bois. Après un certain temps, il se reposa sous les branches d’un cèdre. Alors que ses pensées commençaient à dériver, le jeune homme prit lentement conscience d'un son nouveau et différent, venant à lui doucement à travers les arbres. Le jeune homme ne saurait dire exactement ce qu'il a entendu - une mélopée oubliée depuis longtemps? Un battement de cœur? Jusqu’à ce jour, il répète à qui veut bien l’entendre : c'était ma musique.

Le jeune homme se leva et bondit à travers les arbres avec l’agilité d'un cerf à queue blanche. Plus vite et plus rapidement, il courut, jusqu'à atteindre une clairière dans les bois. Là, sur les rives d’un petit étang, un immeuble de verre couronné d’un toit en spirale brillait. Le jeune homme le fixa avec délice. À cet endroit, enfin, sa musique sortait par toutes les fenêtres et les portes, tourbillonnait et étincelait dans une lumière éblouissante. Il applaudit et dansa de joie. Et lorsque sa musique vint pour le saluer, le jeune homme tendit les bras, ouvrit la bouche et chanta.

On dit qu'il n'y eut jamais de chansons comme celle-ci. On raconte que la chanson du jeune homme fit fondre le cœur de pierre de mère Orford et fut portée par chaque rivière et chaque ruisseau dans les parties les plus profondes de la forêt, hors de portée des hommes. On avance même que si vous allez, de nos jours, dans les bois non loin des pentes de la montagne et que vous prêtez l’oreille sous les branches d’un cèdre, vous entendrez l’écho toujours vivant de la chanson de ce jeune homme.

Quant à notre héros, la légende raconte qu’il retourna dans son village et chanta souvent pour son peuple, émerveillé par la beauté de la chanson et par l'histoire du jeune homme qui trouva sa musique.



Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.